La Purisima à Tanger

L’église de la Purisima (la très pure), dédiée à la vierge Marie, est l’unique édifice de ce type situé à l’intérieur d’une médina au Maroc. Elle donne sur la rue Siaghin, l’artère la plus importante de la vieille ville. A la moitié du XVIIIème siècle, la zone était occupée par un palais, propriété de deux familles juives. Acquis en 1760 par le sultan Sidi Mohamed Ben Abdellah, le palais fut cédé au gouvernement suédois en 1788 qui y installa son premier consulat au Maroc. En 1871, il fut vendu aux Espagnols qui en firent la résidence des franciscains de la mission catholique et y construisirent une église. Le campanile est décoré de fenêtres bifores superposées et présente une coupole en bronze. Au début des années 50, la communauté catholique espagnole de Tanger comptait près de 20 000 personnes. Les fouilles archéologiques effectuées dans la zone de l’église ont permis de retrouver une mosaïque romaine représentant Orphée parmi les animaux.