Tingi/Tanger sous l'Antiquité tardive

Tingi est l’unique grand centre urbain existant depuis la fin du IIIème siècle, notamment en raison des fonctions liées à son statut de capitale de la nouvelle province et du fait qu’y résidait l’aristocratie. Les informations tirées des nécropoles montrent que la ville était encore païenne au moins jusqu’à la moitié du IVème siècle: des cultes païens existèrent ainsi jusqu’à l’invasion arabe. Lors de l’époque impériale tardive, il semble que les fonctions officielles du forum aient été renforcées au détriment des activités portuaires, déplacées vers le centre de la baie, alors qu’un second forum aurait été crée pour les transactions commerciales. En ce qui concerne les quartiers résidentiels, les ruines des habitations et les nécropoles permettent d’avancer que l’élite économique et politique de Tingi, composée de grands propriétaires terriens, occupait la zone située autour de l’actuel boulevard Pasteur qui domine le port. Cette même élite se convertit tardivement au christianisme et utilisa la nécropole située au sud-est de la ville: la nécropole comprend des mausolées richement décorés. Des sarcophages en plomb ainsi que des inscriptions y ont été retrouvés. La conversion des curiales, l’aristocratie locale qui résidait probablement dans le quartier de la kasbah, fut précoce. Les curiales étaient enterrés dans la nécropole de Marshan, située sur la route côtière menant au Cap Spartel et utilisée depuis les origines de la ville: la nécropole avait été nettement agrandie lors de la première ère impériale. Les tombes étaient simplement creusées dans la pierre et recouvertes de briques, parfois de mosaïques polychromes. Des sarcophages en plomb et un exemplaire en marbre ont été retrouvés. La nécropole aurait été utilisée dès le début du Vème siècle. Une autre nécropole située au sud-ouest de la ville était réservée aux classes populaires.