Tingi à l’âge punique

La fondation de la gare des carthaginois de Tingi semble être datée entre 475 et 450 : il devait attirer son importance dans une position particulièrement favorable sur le Détroit, étape nécessaire vers l'Atlantique, qui en faisait un pont entre l'Afrique et le sud de la péninsule ibérique pour l'accès aux ressources de la vallée du Guadalquivir, riche en métaux précieux (argent, cuivre, étain, fer, or et plomb).

Depuis l’âge punique on a des indications sur l'existence d'une agglomération sur le site de Tanger, qui sera touché, même après le levé de la zone déterminant un développement  de la ville le long de l’axe E-O.

Les indications sur la phase punique de la ville sont constituées par des découvertes fortuites, comme des fragments d'urnes funéraires de type punique, ou d'autres matériaux identifiés comme punique, dans certains cas dans des cimetières. Parmi ces témoignages, seulement  la nécropole sur le plateau de Marshan est maintenant visible et définie, ouverte sur le Détroit, à environ 500 m à l’ouest de la porte de Bab Qasbah. Cet espace pour les sépultures, constituant la preuve la plus importante de l'existence de la ville, offre des indications précieuses non seulement sur les coutumes funéraires, mais aussi sur la vie quotidienne de la ville.

Les trousseaux funéraires montrent comme les échanges commerciaux concernaient également des objets de valeur comme bijoux, poterie en métal, etc.

La nécropole de Marshan se compose de 98 tombes, dont environ 50 sculptées dans la roche et recouvertes de dalles ; et il y avait aussi des tombes à caisse le long de la bordure du plateau, mais elle se sont effondrées.

Les tombes ont la même orientation E-O et présentent en moyenne les dimensions suivantes: longueur 2 m, largeur 0,75 m et profondeur, 0,75 à 1 m ; dans certains cas, il y en a deux à côté.

A côté des morts, pour la vie de l'au-delà, il y avait divers objets de culture punique, dont certains sont un signe de distinction: la poterie pour sa survie - dans certains cas d’importation, comme une cruche étrusque en bronze (première moitié du 5ème siècle av. J.-C.) - et des objets de valeur sacrée ou votive (statuettes féminines de bronze et argile), ou de magie (amulettes et les coquilles d'œufs d'autruche).

Après la chute de Carthage (146 av. J.-C. ) Tingi devient la capitale de la principauté indépendante mauritanienne, en s’insérant progressivement dans l’orbite du monde romain.