Tanger à l’époque des Protectorats

Le développement urbanistique de Tanger fut spontané, contrairement aux autres les villes de la zone espagnole: on ne peut ainsi proprement parler d’un véritable « ensanche » à Tanger.  Sous le Protectorat espagnol, la ville s’agrandit vers l’ouest, à partir du Grand Souk jusqu’au Djébel Souani, et vers le sud dans la zone de l’avenue Pasteur. Comme dans le passé, aucun quartier ne fut réservé ni à une l’une ou l’autre des communautés résidant à Tanger, ni à une activité particulière. Les différentes composantes de la société apportèrent leur contribution au développement urbain et à l’aspect monumental.