La céramique phénicienne

Les artisans phéniciens produisaient des récipients en céramique de différents types et dimensions selon les fonctions auxquelles ils étaient destinés: table, garde-manger, transport ; contrairement à la céramique grecque, richement décorée, celle Phénicienne est plus simple: en dehors d'un revêtement en argile (engobe) rouge, généralement phéniciens, les ornements sont essentiellement limités à des lignes ou des bandes peintes en rouge ou en brun.
De la production phénicienne dans la péninsule Tingitane on a des découvertes importantes de céramique red-slip (ou engobe rouge) et celle peinte, retrouvée dans des centres importants (tels que Lixus, Ceuta) et auprès de sites plus petits (comme Azib Slaoui).
Tous ces sites sont caractérisés par la présence d'amphores de transport de la tradition phénicienne, se référant parfois à des types produits dans la zone de la Méditerranée occidentale (le Cercle du détroit).
Les résultats des découvertes dans la péninsule Tingitane  Phénicienne sont similaires à ceux trouvés dans les sites phéniciens occidentaux; les comparaisons avec les sites phéniciens au sud de l'Espagne (Gadir, côte de Malaga) montrent le lien profond du nord du Maroc (Lixus, Ceuta) avec cette région.
Les études archéologiques récents révèlent la présence de poteries phéniciennes dans divers zones de la péninsule Tingitane , démontrant l'importance que l'élément du Levant avait dans l’occident extrême de la Méditerranée.