L'artisanat artistique sous les Mérinides

Il reste peu de chose de la grande mosquée mérinide de Ksar El Kebir; cependant on garde le souvenir d'un estimable lustre de céramique, dont nous parle l'historien du sultan mérinide, et sur lequel étaient inscrit ces vers: «Contemple-moi! La beauté m'incline vers toi, ou plutôt une origine commune nous rapproche… Ne dit pas: ‘Bof! Un fragile lustre de terre cuite!',toi, qui comme moi, a été modelé dans l'argile».

À partir de l'époque almohade, les armes marocaines étaient appréciées en Europe, notamment à Venise, pour leurs efficacité et beauté. La productions des armes à feu, utilisées depuis quelques temps,   commence sous la dynastie mérinide. Outre à la production utilitaire, il existe une production artistique d'armes de parade, souvent offertes aux ambassadeurs. Cette habitude a été constante jusqu'au règne des Alawites.