La mosquée et la médersa Loukash de Tétouan

Le complexe constitué par la mosquée et la mosquée Loukash au sein de la médina est unique en son genre à Tétouan. Il fut construit sur ordre de la famille Loukash, une des plus prestigieuses de la ville, émigrée en Espagne et descendante des califes Umayyades andalous. La médersa est le seul édifice de ce type à Tétouan: jusqu’à sa fermeture en 1980, de nombreux intellectuels de la région y ont été formés. Elle fut construite par Omar Loukash, gouverneur de Tétouan, sur ordre du sultan Sidi Mohamed Ibn Abdallah. Les 54 cellules sont réparties sur deux étages autour d’une grande cour à portiques avec des arcatures soutenues par des colonnes en maçonnage. Un jardin cruciforme planté d'arbres fruitiers se trouve dans la cour rectangulaire. Seuls le sol et les parties basses des murs du portique sont décorés d’azulejos. Alors que les arcs outrepassés aigus de la médersa sont pratiquement circulaires, ceux de la mosquée sont en forme d’ogives. Vu que l’introduction à Tétouan de ce type d’arcs remonte au second quart du XVIIIème siècle, on estime que la mosquée a été bâtie après la médersa. Le très simple minaret carré, animé par des arcatures aveugles et dépourvu de ornementation de zellij, s’inscrit cependant dans la plus pure tradition andalouse. La cour réservée aux ablutions, fortement remaniée, est indépendante aussi bien de la mosquée que la médersa d’un point de vue architectonique. On accède à la mosquée par différentes portes. La salle de prière est divisée en quatre nefs, parallèles au mur de la qibla, par trois files de pilastres formant cinq travées par nef.