L’église Saint Andrews de Tanger

L’église anglicane de Saint Andrews fut bâtie dans les années 1880 grâce aux fonds recueillis par le Consulat anglais. Hassan Ier céda le terrain et fit décorer l’église par des artisans marocains. Semblable à une mosquée, l’église a un plan carré en forme de minaret dépourvu de lanterne. Les faces sont ornées de panneaux en stuc à motifs géométriques et sont dotés dans la partie haute d’arcatures aveugles. Le portail est surmonté d’un arc outrepassé aigu et est protégé par un auvent en saillie couvert de tuiles vertes en émail. L’intérieur de l’église est divisés en trois nefs par des colonnes géminées, couronnées de chapiteaux semblables à ceux de la mosquée saadienne al-Qarawiyyîn de Fès. L’arc triomphal qui sépare le chœur de la nef, en forme de fer à cheval polylobé, est revêtu de panneaux en stuc à motifs floraux délimités par une frise, elle-même en stuc, comportant un texte de l’Evangile gravé en caractère kufique. La niche située derrière l’autel est décorée de stucs et porte la devise des Nasrides de l’Alhambra, à savoir  "Il n'y a pas de vainqueur, sinon Dieu". Les plafonds sont en bois stuqué et peint.