Les Nattes de Nabeul

Nabeul est également le centre de la production des nattes en jonc qui, paraît-il, furent réintroduites par une communauté d’artisans d’origine tripolitaine, qui s’installa dans cette ville pendant la période ottomane. Ce travail artisanal implique la participation de toute la famille pendant les phases de préparation du matériel. Après la récolte, qui se passe entre la mi-juin et la mi-juillet, le jonc est mis à sécher ; ensuite on procède à la teinture des fibres avec des couleurs végétales ou chimiques. Une fois complétée la préparation, on trie les joncs suivant la couleur obtenue. Le tissage des nattes est l'apanage exclusif des hommes, qui utilisent des métiers à tisser  souvent placés dans un endroit proche de l'habitation. Les motifs des décorations sont simples et ne se composent normalement que de bandes de couleurs différentes. Les nattes sont utilisées pour couvrir le sol et décorer les murs ; sous les tapis, elles permettent d'isoler du froid. Elles sont aussi utilisées pour faire des sacs, des corbeilles, des petites nappes, etc.