La Maison du péristyle figuré à Pupput

Il s'agit d'un ensemble d'habitation comprenant des thermes privés couvrant une superficie d'environ 750 m2. Cette maison, dite du « Péristyle figuré » comporte de nombreuses pièces et se développe autour d'une cour centrale décorée de mosaïques. Depuis l'entée, on accède à un espace au sol mosaïqué, relié à une salle de bain et à un couloir menant au péristyle. L'espace ouvert au centre du péristyle est décoré par la projection horizontale des colonnes avec bases et chapiteaux qui entouraient le péristyle, et  des  éléments végétaux qui devaient se trouver entre elles, probablement des rosiers. Colonnes et roses convergent vers le centre, où est représenté un phare illuminé. La mosaïque du portique présente des carrés à décors géométriques. La galerie ouest du péristyle s'ouvre sur deux pièces mosaïquées, à motifs géométriques blancs et noirs. Une autre pièce, plus grande à l'origine et sur le même côté du péristyle , présente des motifs géométriques floraux. Depuis la galerie nord du péristyle, on accède à un appartement qui occupe la zone nord-ouest de la domus. Ici se trouve l'œcus, la salle sur laquelle s'ouvrent les autres pièces, décoré d'une mosaïque composée de trois tapis côte à côte :  le tapis central présente des pyramides végétales et un cratère avec deux oiseaux qui s'abreuvent, tandis que les latéraux portent des carrés et des rectangles avec des roses sur de hautes tiges. Depuis l'œcus on accède à trois petites pièces au nord, probablement des pièces de service sans mosaïques.

L'angle nord-est du péristyle donne accès à de petits thermes privés d'une superficie d'environ 200 m2 et dotés de frigidarium, tepidarium et caldarium.

La datation de la domus et des thermes n'est pas aisée. Selon certains chercheurs, les thermes seraient datables du IVe siècle ap. J.-C. et  n'auraient été intégrés à l'habitation que plus tard, lorsque celle-ci fut construite, à la fin du Ve siècle. Selon d'autres théories, au contraire, les thermes et la maison furent construits à la même époque, au IVe siècle ap. J.-C., tandis que des travaux de restructuration eurent lieu au Ve siècle.