La Maison des Deux Chasses à Clipea/Kélibia

La Maison des Deux Chasses se trouve sur le versant ouest de la forteresse de Kélibia. Grande et possédant un plan articulé, elle doit son nom à deux des mosaïques qui la décorent : en effet, presque toutes les pièces présentaient des mosaïques polychromes, géométriques ou figurées. L'entrée, qui donnait sur une rue pavée, était au sud-ouest et menait à la cour, avec des portiques sur les quatre côtés et aménagée en jardin. Sur le côté nord-ouest, le portique s'ouvrait sur une exèdre en demi-cercle, construite sur une partie de l'espace ouvert de la cour.

Au sud-est de celle-ci se trouvait une salle de réception surélevée, avec en son centre une mosaïque représentant une scène de chasse, et ouverte sur les autres pièces. Un autre salle de réception (le triclinium), était accessible par le côté nord-ouest de la cour, tandis qu'une salle en forme d'abside (stibadium?), surélevée comme la précédente, se trouvait à l'angle nord du portique. Entre les deux, deux pièces de forme allongée, perpendiculaires entre elles, dont l'une était décorée d'une mosaïque de Diane. Trois autres pièces se situaient au sud-ouest de la deuxième salle de réception. 

De chaque côté de l'entrée se trouvaient des pièces de service et des latrines, tandis qu'une boutique, avec arrière-boutique et escalier, se trouvait à l'angle sud de l'ensemble.

Sur la base des représentations de scènes de chasse, il n'est pas exclu que l'édifice, interprété comme habitation privée, ait plutôt été le siège d'une association de chasseurs.

La domus fut construite au-dessus d'une fabrique de salaisons, reconnaissable par la présence de bassins, réemployés par la suite comme vasques dans la cour. La fabrication du garum est documentée par la présence d'abondantes arêtes de poisson.

L'édifice a été daté entre la seconde moitié du Ve siècle et la fin du VIe (début VIIe) siècles ap. J.-C.