La fabrique de salaison de Neapolis/Nabeul

Près de la plage, on peut visiter un bâtiment industriel d'époque romaine, destiné à la salaison du poisson et à la production de garum, installé sur une construction d'époque punique datable des IIIe-IIe siècles av. J.-C.

Cette activité n'est pas présente seulement à Neapolis, mais se retrouve un peu partout sur les côtes du Cap Bon, site favorable à cette industrie grâce à l'abondance de poissons bleus (sardines, maquereaux, thons, etc.). Mais la fabrique de Neapolis frappe par ses considérables dimensions : une batterie de six bassins côte à côte, plus deux autres d'environ deux mètres de profondeur. D'autres bassins  contenaient encore lors de la fouille des amphores pleines de restes réduits en poudre avec des écailles, des fragments de vertèbres, de petites têtes de poissons.

Les Romains appréciaient le garum qui était vendu cher et était fabriqué à partir des poissons et des fruits de mer traités avec des herbes aromatiques et transformés en une sorte de sauce ou de liqueur. Utilisé comme condiment, le garum servait à assaisonner de nombreux plats et entrait dans de nombreuses recettes. On le produisait à partir des viscères et d'autres restes de poisson mis à macérer dans le sel, puis mis à sécher au soleil pendant plusieurs semaines. Cette industrie florissante alimentait les exportations de produits de Neapolis vers l'Italie et constituait une des bases de sa prospérité.